C’est connu, il y a ceux qui se souviennent de leurs rêves, d’autres qui sont certains de ne pas avoir rêvé. Pourquoi cette différence ? Une étude réalisée par une chercheuse à l’Iserm explique les raisons.

Se souvenir de ses rêves serait lié à des réveils multiples au cours de la nuit mais aussi à l’activité spontanée et plus intense de deux zones du cerveau. La première, le cortex préfrontal médian, permettrait « d’animer des personnages et d’attribuer des pensées et intentions à autrui », raconte la chercheuse. La seconde, la jonction temporo-pariétale, s’applique aux stimuli extérieurs (ce qui se passe autour de nous), provoquant ainsi les réveils nocturnes. Autre remarque lors de cette étude : une fois le cerveau endormi, il ne mémoriserait rien. D’où la notion de sommeil profond.

Hästens, l’un des plus importants fabricants de literie de luxe au monde, propose de grands lits pour de grands rêves. Fabriqués à la main et dotés de matériaux 100% nobles (coton, laine, crin de cheval), les lits Hästens assurent des nuits à la fois douces et profondes.

Source : sante.lefigaro.fr

rêves