Une récente étude américaine a démontré que les SMS provoquent des troubles du sommeil et favorisent les tensions.

En effet, une équipe dirigée par le Docteur Karla Murdock de la « Washington Lee University » aux Etats-Unis a démontré après une étude réalisée sur des étudiants que ceux qui passaient le plus de temps sur leur téléphone portable sont ceux qui avaient le plus de mal à dormir.

De plus, avec l’émergence des smartphones et des forfaits illimités ces dernières années, le téléphone est devenu l’outil le plus utilisé pour communiquer. Il offre ainsi la possibilité de rester en contact à tout moment avec ses proches : les utilisateurs de portables répondent alors instantanément dès qu’ils reçoivent un message. De ce fait, nombreux sont ceux qui discutent entre eux toute la journée ou avant de s’endormir, laissant aller son cerveau «dans l’attente» d’un possible sms durant le sommeil.

Cependant, si l’utilisation excessive de messages écrits avec son téléphone portable a pour conséquence un sommeil agité, le docteur montre aussi dans son étude que cela provoquerait et amplifierait les tensions amicales puisque cela reste un mode de communication virtuel qui permet difficilement de retranscrire ses émotions à son interlocuteur.

Le sommeil étant primordial pour un bon équilibre de vie, il est vivement conseillé de l’éteindre pendant la nuit pour éviter de perturber la qualité de son sommeil.

Pour vous garantir un sommeil profond dans un cadre naturel, chez Hästens nous n’utilisons que les matériaux naturels les plus nobles pour nos lits. Chaque
lit est le résultat d’un travail artisanal, fruit de notre fierté et de notre application à Köping en Suède. C’est ainsi que nous procédons depuis plus de 160 ans et nous avons déjà transmis cette philosophie à cinq générations. Dormir dans un Hästens est plus réparateur et revigorant. Il vous apporte une énergie naturelle, une meilleure humeur et une apparence plus jeune, chaque nuit et chaque jour !

* Source : Le nouvel Observateur.com


 2000 T_Winter_amb2©Hästens