Créez un cadre propice au sommeil

Votre lit doit être assez long et large, et avoir le bon degré de fermeté pour ne pas solliciter les articulations, les hanches, les épaules ni la cage thoracique. Un bon oreiller soutenant la nuque améliore la qualité du sommeil.

La chambre doit être assez fraîche, la température optimale étant comprise entre 14 et 18 degrés. Elle doit aussi être sombre, car vous percevez la lumière même les yeux fermés, or la lumière déclenche des processus qui déclenchent le réveil.

Ayez des horaires réguliers

En vous couchant et en vous levant à peu près à la même heure tous les jours, vous créez, vous donnez des habitudes à votre corps.

Même si vous vous êtes couché tard ou que vous avez mal dormi, il est bon de vous lever à l’heure habituelle. Autrement, vous risquez de déstabiliser votre rythme circadien et de mal dormir la nuit suivante.

Détendez-vous avant d’aller au lit

Avant d’aller vous coucher, laissez votre corps se détendre et évitez le stress mental et physique. La chambre doit être réservée au sommeil et à la détente.

N’utilisez donc pas votre lit pour travailler, regarder la télé, etc. Adaptez la lumière de manière à créer une ambiance agréable.

La suite la semaine prochaine…