sleeping_woman2Hästens

L’utilisation de l’alcool et du tabac donne parfois le sentiment d’être détendu et de s’endormir plus facilement. Pourtant, comme l’indique l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance*, ces deux substances sont les faux amis de notre sommeil.

Voici quelques précisions sur leurs actions :

-  A faible dose, l’alcool favorise la somnolence, l’endormissement, et accentue les effets de la privation de sommeil et de vigilance. La prise d’alcool augmente donc les risques d’accident. Utilisé à plus forte dose, l’alcool aide à s’endormir rapidement, la deuxième partie de la nuit est pourtant fractionnée par de nombreux réveils et le sommeil paradoxal est augmenté. Les performances intellectuelles diminuent le lendemain (proportionnellement à la quantité d’alcool bu).

 La consommation régulière de tabac entraîne des difficultés d’endormissement et une somnolence matinale. Le sevrage quant à lui, peut provoquer des troubles du caractère et de l’anxiété avec une fragmentation du sommeil et une somnolence dans la journée.

Chez Hästens, on est pleinement conscients que l’alcool, la nicotine, la caféine et d’autres substances actives ont des effets négatifs sur le sommeil, il vaut donc mieux les éviter. Afin de passer de bonnes nuits de sommeil récupérateur, ayez des horaires réguliers et créez un cadre propice au sommeil, en choisissant un lit fabriqué avec des matériaux 100% naturels.

Pour résoudre vos problèmes de sommeil, consultez votre médecin.

Source : Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Devenez fans d’Hästens sur Facebook.